Dentiste égorgé à Marseille : la thèse du suicide qui sème le trouble

Dès les premiers jours de l’enquête, une quarantaine de policiers de la PJ se sont affairés à fouiller les vies personnelle et professionnelle du docteur. Photo frederic speich C’est ancré dans leur ADN. Les policiers, encore davantage ceux qui …

Advertisements