Quid de la dentisterie cosmétique ?

Le chirurgien-dentiste est un praticien aux multiples fonctions. Il ne se charge pas uniquement de soigner les pathologies qui touchent l’intérieur de la bouche et des dents. Il peut aussi être amené à exécuter des soins esthétiques qui permettront au patient de redonner le sourire.

Le blanchiment des dents, une méthode en vogue

Avoir des dents éclatantes de blancheur et arborer un sourire étincelant est le rêve de beaucoup de gens. Cependant, il arrive que les dents se ternissent, soit avec l’âge, soit à cause d’une mauvaise hygiène de vie. Dans certains cas, les dents sont ternes de naissance. Pour remédier à cette situation et permettre à certaines personnes frustrées par la coloration de leurs dents de les montrer à nouveau, les praticiens proposent un blanchiment. Il s’agit d’un soin parfaitement cadré qui peut se faire aussi bien à domicile qu’au cabinet du chirurgien dentiste. Il est cependant à noter que ce type de blanchiment est une méthode tout à fait autre que celle proposée dans les fameux bars à sourire visibles un peu partout. La technique la plus utilisée en termes de blanchiment de la dent est celle dite ambulatoire. Pour ce faire, le chirurgien dentiste prend une empreinte de la dentition de son patient pour réaliser une gouttière. Une fois chez lui, à raison de deux heures par jour, le patient remplit cette gouttière d’un gel blanchissant et le pose sur ses dents. Ce traitement dure environ deux semaines. Voir http://www.souriredereve.com/blanchiment-des-dents-a-Laval-id30.php

Les facettes collées, pour un nouveau sourire

Parfois, un blanchiment des dents n’est pas suffisant pour redonner le sourire à une personne. Quand la dentition est mal placée ou quand certaines dents sont fendillées ou mal formées, le praticien doit envisager d’autres alternatives pour réarranger le sourire de son patient. La pose de facette collée est l’une de ces solutions. Une facette est un amalgame en composite ou en porcelaine qui est posé sur la partie visible de chaque dent afin d’obtenir une homogénéité du sourire. Avant de poser la facette, la partie externe de la dent doit être un peu réduite. Cela est fait dans le but d’éviter que la nouvelle dent soit plus épaisse que la normale. Puis, le dentiste procède à l’abrasion de la surface de la dent à l’aide d’une solution légèrement acide. Ensuite, le praticien entreprend de poser un composite assorti à la couleur des dents naturelles sur la dent à « cacher ». Une fois cette facette posée, le chirurgien le met en présence d’une lumière spéciale qui se charge de le durcir. Une fois mise en place, la facette est collée, meulée et polie afin d’obtenir une parfaite copie d’une dent.

Blanchiment, facettes : quels sont les risques ?

Les recherches effectuées ont montré que le blanchiment des dents n’a aucune conséquence néfaste sur la santé des dents et des gencives. D’ailleurs, avant de procéder à ce soin, le praticien établit un diagnostic de la santé bucco-dentaire de son patient. Ainsi, lorsque la personne souffre de carie, d’hypersensibilité ou de gingivite, le dentiste ne procède pas au blanchiment pour éviter les risques. Cependant, il faut toujours noter que ce traitement peut entrainer une hypersensibilité temporaire des dents lors de la prise d’aliments chauds ou froids. Généralement, cette sensation d’hypersensibilité s’estompe au bout de 48 heures. La pose de la facette est également sans grand risque, mais il faut garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un dispositif permanent. La durée de vie d’une facette collée, si elle est en porcelaine, varie de 5 à 10 ans. De plus, si une bonne hygiène de vie n’est pas respectée, les facettes peuvent se ternir et s’altérer au fil du temps.

Advertisements